Le sexage des Lithobiomorphes

 

L'examen des sexes des Lithobiomorphes est intéressant à plus d'un titre:
-Pour la systématique, comme nous le voyons dans l'identification des espèces de Lithobies (exemple: L. forficatus) où le comptage des éperons des appendices génitaux ou encore l'aspect des griffes apicales des gonopodes femelles jouent un rôle parfois important;
-Pour évidemment tenter la reproduction de telle ou telle espèce de Chilopode et ainsi observer son cycle complet, du comportement et mode de vie des individus à leur procréation et croissance dès la sortie de l'oeuf jusqu'à l'adulte.
Cette identification n'est pas très difficile pour cet ordre: en regardant l'extrémité caudale face ventrale, la femelle possède en effet des appendices génitaux particuliers, les gonopodes, qui confère au segment génital I un aspect remarquable. Le mâle possède aussi des appendices génitaux, mais qui sont beaucoup moins apparents et en forme de bourgeons ou tigelles suivant les espèces.
Le segment génital II est en fait l'endroit où se trouve le pénis chez le mâle (rétracté en position normale) et l'orifice génital chez la femelle.
Les appendices génitaux ou gonopodes femelle présents sur le segment génital I et qui suggèrent une forme de tenaille possèdent plusieurs fonctions, en particulier celle de saisir le spermatophore du mâle et de l'insérer dans le segment génital II lors de l'invagination et aussi de maintenir les oeufs un à un et de confectionner leurs oothèques individuelles lors de la ponte.
Voici l'aspect des gonopodes femelle composés de 3 articles sur un spécimen vivant (la dissection permettrait en effet d'apercevoir l'ensemble dans son intégralité) :

 

dessin : Emilie Girault

Appendices génitaux femelle en position rétractée;

1) éperons;

2)griffes apicales des gonopodes"

La présence ou l'absence de ces gonopodes est donc facilement décelable, et détermine ainsi le sexe de l'animal.
Un dessin du segment terminal du mâle sera également inclus par la suite.

Etienne Iorio